Comment choisir son bac de rétention | MDM | MDM
Rechercher

Comment choisir son bac de rétention ?

COMMENT CHOISIR SON BAC DE RÉTENTION ?

Comment choisir son bac de rétention ?

COMMENT CHOISIR SES BACS DE RETENTION ?
Pour choisir ses bacs de rétention, il est essentiel de se poser 2 questions :

1/ Quelle est la nature des liquides à stocker ?
2 / Quelle est la quantité de liquide à stocker ?


1/ QUELS LIQUIDES ?

Les bacs en acier galvanisés sont particulièrement adaptés aux hydrocarbures et aux solvants.
Ils sont robustes et économiques, et la galvanisation à chaud permet en outre un usage prolongé à l’extérieur.

Les bacs en polyéthylènesont préconisés pour le stockage des acides et des bases.
Ils présentent de nombreux avantages comme la légèreté, la longévité  et  la résistance à la corrosion et aux produits chimiques.


2/ QUANTITE DE LIQUIDE ?

A / Si votre Entreprise est une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE), vous être concernée par l’arrêté du 2 février 1998 qui fixe les règles suivantes :

a / Pour le stockage en rétention de contenants > 250 Litres :
Le volume de rétention du stockage doit être au moins égal à la plus grande des deux valeurs
suivantes : 100 % de la capacité du plus grand réservoir ou 50 % de la capacité totale des réservoirs associés.

b / Pour le stockage en rétention de contenants  ≤ 250 Litres :
Le volume de rétention est fonction de la capacité totale stockée (CTS) :
- Pour les liquides inflammables ( sauf lubrifiants )
Si CTS ≤ 800 l = 100 % de la CTS,
Si CTS entre 800 l et 1600 l = 800 litres,
Si CTS > 1600 l = 50 % de la CTS.

- Autres liquides et lubrifiants
Si CTS ≤ 800 l = 100 % de la CTS,
Si CTS entre 800 l et 4000 l = 800 litres,
Si CTS > 4000 l = 20 % de la CTS.


B / Si votre Entreprise n’est pas une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement, elle doit toutefois veiller à ne pas polluer les sols et les eaux, et s’équiper de bacs de rétention pour le stockage de produits polluants afin d’éviter les risques de pollution accidentelle.

Dans ce cas, nous conseillons la règle du 100 % de la capacité du plus grand réservoir ou
50 % de la capacité totale des réservoirs associés.


Quelle que soit votre question, n’hésitez pas à nous contacter, nos équipes de technico-commerciaux sont à même de vous répondre et de vous conseiller.


CONTACT